Médaille Miraculeuse

La Médaille Miraculeuse, symbole de dévotion et de foi, de la grâce infinie que la Vierge Marie donne à ses enfants. Un signe d’espoir et d’amour. La Médaille Miraculeuse est un symbole d’amour reconnu par l’Église catholique.
C’est un soutien pour ceux qui recherchent une grâce, pour ceux qui traversent une période difficile de leur vie, ou pour ceux qui veulent simplement se rappeler chaque jour qu’ils ne sont pas seuls, et qu’ils ont une Mère infiniment bonne et aimante qui les soutient et les soutient.

La Médaille Miraculeuse est l’objet de bijouterie catholique le plus populaire et des millions de médailles sont portées dans le monde entier, ces médailles sont également connues sous le nom de médaille de l’Immaculée Conception. 

Les significations de la Médaille Miraculeuse : miraculeuse, brillante et douloureuse

La Médaille que la Vierge a suggéré à Sainte Catherine pour qu’elle la fasse forger et distribuer est appelée Médaille miraculeuse, en référence aux nombreuses guérisons et conversions qu’elle a provoquées. En février 1832, Paris est dévasté par une terrible épidémie de choléra, qui fait plus de 20 000 morts. Les Filles de la Charité ont distribué les 2000 premières médailles à cette occasion, et les guérisons ont commencé à se manifester immédiatement, ainsi que les conversions. C’est pourquoi les Parisiens ont commencé à appeler cela “miraculeux”.

Une lumière miraculeuse étincelante

Les rayons de lumière qui jaillissent des anneaux de Marie sont le symbole des grâces qu’elle accorde à tous ses enfants et de sa mission d’amour en tant qu’intermédiaire entre l’homme et Dieu. Les rayons de grâce qui tombent sur la terre répandent l’amour et le salut, et la lumière qui en émane symbolise le triomphe de Marie, la première de ceux qui ont été et seront sauvés, immaculée depuis sa conception, porteuse d’une grâce particulière grâce au Fils qu’elle a porté dans son sein. Dans ce rôle de Mère et de Sauveur, Marie tue le serpent, cause du mal de toute l’humanité.

Au revers de la médaille, il y a deux monogrammes, celui de Marie et celui de Jésus, leurs cœurs sont transpercés ; ils racontent une histoire sans fin de douleur, d’amour et de sacrifice. En particulier, le cœur de Jésus couronné d’épines symbolise son sacrifice d’amour pour les hommes, tandis que le cœur de sa Mère, transpercé par une épée, symbolise l’amour du Christ, qui vit et brûle en elle, et qui, à travers elle, se transmet à toute l’humanité.

Les médailles portent en leur centre la Vierge Marie et les lumières venant de ses mains, qui sont censées accorder les grâces spéciales. Lorsque Sainte Catherine Labouré a demandé à la Vierge pourquoi toutes ses bagues ne portaient pas ces lumières, elle a répondu : “Ces lumières représentent les grâces que les gens oublient de demander”.

Avec l’approbation de l’Église, les premières médailles ont été fabriquées en 1832 et le Pape Léon XIII a créé une fête pour la Congrégation de la Mission, pour célébrer la Médaille Miraculeuse. Depuis lors, des millions de catholiques portent aujourd’hui l’une de ces médailles pour afficher leur foi et montrer leur dévotion à Marie et à Jésus.

A voir également :