Trois prières populaires de Neuvaine à Sainte Thérèse de Lisieux

sainte therese de lisieux

La très populaire et très aimée sainte Thérèse de Lisieux, affectueusement appelée “la petite fleur”, a sa fête le 1er octobre (dans l’ancien calendrier liturgique, c’est le 3 octobre). Les catholiques du monde entier qui sont dévoués à cette grande sainte et à son “Petit Chemin” entament une neuvaine avant sa fête pour demander son intercession pour une intention particulière. Cette neuvaine commence le 22 septembre et se termine le 30 septembre, la veille de sa fête.

Sainte Thérèse de Lisieux est célèbre pour son habitude d’envoyer des roses à ses fidèles, signe qu’elle a entendu leurs prières et qu’elle intercède pour eux. Le pape François lui-même a une dévotion pour Sainte Thérèse et a décrit comment il a reçu des roses après l’avoir appelée à l’aide :

“J’ai l’habitude, quand je ne sais pas comment les choses vont se passer, de demander à Sainte Thérèse la petite enfant, Sainte Thérèse de Jésus, de lui demander si elle prend en main un problème, une chose, qu’elle m’envoie une rose”.

Vous trouverez ci-dessous trois prières à choisir pour demander en toute confiance l’intercession de Sainte Thérèse de Lisieux dans votre vie. Bien qu’il soit d’usage de commencer une neuvaine à un saint préféré neuf jours avant sa fête, les neuvaines peuvent et doivent être priées à chaque fois qu’un besoin particulier se fait sentir. Après tout, c’est ce que fait le pape François !

ST. PRIÈRE DE LA NEUVAINE DE LA FÊTE DE SAINTE THÉRÈSE DE LISIEUX

Sainte Thérèse, Fleur de ferveur et d’amour, intercède pour nous. Remplissez nos cœurs de votre pur amour de Dieu. À l’approche de votre fête, rendez-nous plus conscients de la bonté de Dieu et de la façon dont il entretient son jardin.

Inculque-nous ta petite façon de faire les choses ordinaires avec un amour extra-ordinaire. Donne-nous le cœur d’un enfant qui s’émerveille de la vie et qui embrasse tout avec un enthousiasme affectueux. Enseigne-nous ta joie des voies de Dieu afin que la charité divine s’épanouisse dans nos cœurs.

Petite Fleur de Jésus, apporte nos requêtes (mentionne ici tes requêtes) devant Dieu, notre Père. Avec ta confiance, nous nous présentons devant Jésus comme des enfants de Dieu, car tu es notre ami céleste. Alors que nous célébrons la fête de ton retour au ciel, continue à nous couvrir de roses et de grâces.

Priez quotidiennement pendant 9 jours consécutifs à partir du 22 septembre et jusqu’au 30 septembre, la veille de la fête de Sainte Thérèse de Lisieux le 1er octobre.

PRIÈRE DE LA NEUVAINE DES ROSES

O petite Thérèse de l’Enfant-Jésus, cueillez pour moi une rose dans les jardins du Ciel et envoyez-la-moi comme un message d’amour.

O petite Fleur de Jésus, demande à Dieu aujourd’hui d’accorder les faveurs que je remets avec confiance entre tes mains…. (mentionnez ici vos requêtes).

Sainte Thérèse, aidez-moi à toujours croire, comme vous l’avez fait, au grand amour de Dieu pour moi, afin que je puisse imiter chaque jour votre “Petit Chemin”. Amen.

Priez quotidiennement pendant 9 jours consécutifs, à tout moment.

NEUVAINE EN L’HONNEUR DE LA PETITE FLEUR

Cette prière est tirée d’ici. Note : Après la prière spéciale de chaque jour, dites les prières de conclusion données à la fin de la neuvaine. Les pensées du jour sont tirées des paroles de sainte Thérèse.

PRIÈRES GÉNÉRALES À DIRE CHAQUE JOUR

Viens, Saint-Esprit, remplis le cœur des fidèles et allume en eux le feu de l’amour divin.

V. Envoie ton Esprit et ils seront créés.

R. Et Tu renouvelleras la face de la terre.

Prions.

O Dieu, qui avez instruit le cœur des fidèles par la lumière du Saint-Esprit, accordez-nous, par le don du même Esprit, d’être toujours vraiment sages et de nous réjouir de sa consolation. Par le Christ notre Seigneur. Amen.

Ô mon Dieu ! Je crois en Toi : affermis ma foi. Tous mes espoirs sont en Vous. Je crois en Toi, affermis ma foi. Je Vous aime : apprenez-moi à Vous aimer chaque jour davantage.

L’ACTE DE CONTRITION

O mon Dieu ! Je regrette sincèrement de Vous avoir offensé, et je déteste tous mes péchés, parce que je redoute la perte du Ciel et les peines de l’Enfer, mais surtout parce qu’ils Vous offensent, mon Dieu, qui êtes tout bon et qui méritez tout mon amour. Je suis fermement décidé, avec l’aide de Ta grâce, à confesser mes péchés, à faire pénitence et à amender ma vie.

PRIÈRE FINALE

Seigneur qui as dit : Si vous ne devenez pas comme des petits enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume des Cieux, accorde-nous, nous t’en prions, de suivre, dans l’humilité et la simplicité du cœur, les traces de la vierge, la bienheureuse Thérèse, afin d’obtenir une récompense éternelle. Amen.

PRIÈRE SPÉCIALE POUR CHACUN DES NEUF JOURS

Premier jour

Sainte Thérèse, Petite Fleur privilégiée de Jésus et de Marie, je m’approche de toi avec une confiance enfantine et une profonde humilité. Je t’expose mes désirs et je te prie de les réaliser par ton intercession. N’as-tu pas promis de passer ton Ciel à faire le bien sur la terre ? Accorde-moi, selon cette promesse, les faveurs que je te demande.

Intercède pour nous tous les jours de notre vie, mais surtout pendant cette neuvaine et obtiens-nous de Dieu les grâces et les faveurs que nous demandons par ton intercession. Amen.

Pensée du jour : LA CONFIANCE EN DIEU

Nous n’aurons jamais trop de confiance dans le bon Dieu, si puissant et si miséricordieux. Nous obtenons de Lui autant que nous l’espérons. Ce qui offense Jésus, ce qui blesse son Sacré-Cœur, c’est le manque de confiance en Lui. Si tu n’es rien, oublies-tu que Jésus est tout ? Il suffit de perdre son néant dans son infini et de ne penser qu’à l’aimer.

Deuxième jour

O cher petit saint, maintenant que tu vois au Ciel Jésus crucifié, portant encore les blessures causées par le péché, tu connais encore plus clairement que tu ne le faisais sur la terre la valeur des âmes, et la valeur inestimable de ce précieux sang qu’Il a versé pour les sauver. Comme je suis l’un de ces enfants pour lesquels le Christ est mort, obtenez-moi toutes les grâces dont j’ai besoin pour profiter de ce précieux sang. Utilise ton grand pouvoir auprès de notre Divin Seigneur et prie pour moi.

Intercède pour nous tous les jours de notre vie, mais surtout pendant cette neuvaine et obtiens-nous de Dieu les grâces et les faveurs que nous demandons par ton intercession. Amen.

Pensée du jour : LE PÉCHÉ

La seule grâce que je demande, ô Jésus, c’est de ne jamais T’offenser.

C’est par amour et non par crainte qu’une âme évite de commettre la moindre faute volontaire.

Oui, même si j’avais sur la conscience un crime possible, je ne devrais rien perdre de ma confiance ; mon cœur brisé de douleur devrait aller se jeter dans le bras de mon Sauveur. Le souvenir de mes fautes m’humilie et me fait craindre de m’appuyer sur ma force, qui n’est que faiblesse.

Troisième jour

Chère petite fleur, fais que toutes choses me conduisent au ciel et à Dieu. Que je regarde le soleil, la lune, les étoiles et la vaste étendue dans laquelle ils flottent, ou que je regarde les fleurs des champs, les arbres de la forêt, les beautés de la terre si pleines de couleurs et si glorieuses, puissent-ils me parler de l’amour et de la puissance de Dieu ; puissent-ils tous chanter ses louanges à mon oreille. Comme toi, que chaque jour je l’aime de plus en plus en échange de ses dons. Apprenez-moi à renoncer souvent à moi-même dans mes relations avec les autres, afin que je puisse offrir à Jésus de nombreux petits sacrifices.

Intercède pour nous tous les jours de notre vie, mais surtout pendant cette neuvaine et obtiens-nous de Dieu les grâces et les faveurs que nous demandons par ton intercession. Amen.

Pensée du jour : L’UTILISATION DES DONS DE DIEU

Combien de bienfaits ai-je reçu des beautés de la nature, accordées en si grande abondance. Comme elles m’élèvent vers Celui qui a placé de telles merveilles sur cette terre d’exil qui ne doit durer qu’un jour.

O nature étincelante, si je ne voyais pas Dieu en toi, tu ne serais qu’un grand tombeau.

De ta petite main qui caresse Marie, tu soutiens l’univers et tu accordes la vie ; et tu penses à moi, ô Jésus mon petit Roi.

Je ne veux pas que les créatures aient un atome de mon amour. Je veux tout donner à Jésus, puisqu’il m’a montré que lui seul est parfait.

Il m’a montré que Lui seul est le bonheur parfait.

Quatrième jour

Chère Petite Fleur du Carmel, supportant si patiemment les déceptions et les retards permis par Dieu, et conservant au fond de ton âme une paix immuable parce que tu n’as cherché que la Volonté de Dieu, demande pour moi une complète conformité à cette adorable Volonté dans toutes les épreuves et les déceptions de la vie. Si les faveurs que je demande au cours de cette neuvaine sont agréables à Dieu, obtenez-les pour moi. Si ce n’est pas le cas, il est vrai que je ressentirai vivement ce refus, mais moi aussi je ne souhaite que la volonté de Dieu, et je prie avec les mots que tu as employés, pour qu’elle “soit toujours parfaitement accomplie en moi”.

Intercédez pour nous tous les jours de notre vie, mais surtout pendant cette neuvaine et obtenez-nous de Dieu les grâces et les faveurs que nous demandons par votre intercession. Amen.

Pensée du jour : L’ABANDON À DIEU

Je ne crains qu’une chose : garder ma propre volonté ; prends-la, mon Dieu, car je choisis tout ce que Tu choisis.

Le seul bonheur ici-bas est de s’efforcer d’être toujours content de ce que Jésus nous donne. Je ne peux rien exiger avec ferveur. sauf le parfait accomplissement de la volonté de Dieu dans mon âme.

Ô mon Bien-aimé, je m’offre à Vous, afin que Vous puissiez accomplir parfaitement en moi Vos saints desseins, et je ne permettrai à rien de créé d’être un obstacle sur leur chemin.

sainte therese de lisieux

Cinquième jour

Petite Fleur de Jésus, dès le premier instant de ta vie religieuse, tu n’as pensé qu’à renoncer à toi-même en toutes choses pour suivre parfaitement Jésus ; aide-moi à supporter patiemment les épreuves de ma vie quotidienne. Apprends-moi à mettre à profit les épreuves, les souffrances, les humiliations, qui se présentent à moi, pour apprendre à mieux me connaître et à aimer Dieu davantage.

Intercède pour nous tous les jours de notre vie mais surtout pendant cette neuvaine et obtiens-nous de Dieu les grâces et les faveurs que nous demandons par ton intercession. Amen.

Pensée du jour : LA PATIENCE DANS LES SOUFFRANCES

Je ne crains pas les épreuves envoyées par Jésus, car même dans la souffrance la plus amère, nous pouvons voir que c’est sa main aimante qui la provoque. Quand nous ne nous attendons à rien d’autre qu’à souffrir, nous sommes bien surpris de la moindre joie ; mais alors la souffrance elle-même devient la plus grande des joies quand nous la recherchons comme un précieux trésor.

Loin de ressembler à ces beaux Saints qui pratiquaient toutes sortes d’austérités dès l’enfance, ma pénitence consistait à briser ma volonté propre, à retenir une réplique vive, à faire de petites bontés à ceux qui m’entouraient, mais à considérer ces actes comme rien.

Sixième jour

Sainte Thérèse, patronne des missions, sois une grande missionnaire dans le monde entier jusqu’à la fin des temps. Rappelle à notre Maître ses propres paroles : “La moisson est grande, mais les ouvriers sont peu nombreux.”

Votre zèle pour les âmes était si grand, obtenez un zèle semblable pour ceux qui travaillent maintenant pour les âmes, et suppliez Dieu de multiplier leur nombre, afin que les millions de personnes pour qui Jésus est encore inconnu, puissent être amenées à Le connaître, L’aimer et Le suivre.

Intercédez pour nous tous les jours de notre vie, mais surtout pendant cette neuvaine, et obtenez de Dieu les grâces et les faveurs que nous demandons par votre intercession. Amen.

Pensée du jour : ZÈLE POUR LES ÂMES

Travaillons ensemble pour le salut des âmes. Nous n’avons que le jour de cette vie pour sauver des âmes et les donner au Seigneur comme preuves de notre amour.

Je dis à Jésus que je suis heureux de ne pas pouvoir voir, avec les yeux de mon âme, ce beau Ciel qui m’attend, afin qu’Il veuille bien l’ouvrir pour toujours aux pauvres incrédules.

Je ne peux pas accomplir des œuvres brillantes, je ne peux pas prêcher l’Évangile ni verser mon sang. Mais qu’importe ? Mes frères travaillent à ma place, et moi, petit enfant, je me tiens tout près du trône royal. J’aime pour ceux qui mènent le combat.

Mes actes, mes petites souffrances, peuvent faire aimer Dieu dans le monde entier.

Septième jour

O petite martyre de l’Amour, tu sais maintenant mieux encore qu’aux jours de ton pèlerinage que l’Amour embrasse toutes les vocations ; que c’est l’Amour seul qui compte, qui nous unit parfaitement à Dieu et conforme notre volonté à la sienne. Tout ce que tu as cherché sur la terre, c’est l’amour ; aimer Jésus comme il n’avait jamais été aimé. Utilise ton pouvoir au Ciel pour nous le faire aimer. Si seulement nous l’aimons, nous désirerons le faire aimer des autres ; nous prierons beaucoup pour les âmes. Nous ne craindrons plus la mort, car elle nous unira à Lui pour toujours. Obtenez-nous la grâce de tout faire pour l’amour de Dieu, de lui faire plaisir, de l’aimer si bien qu’il soit content de nous comme il l’a été de vous.

Intercède pour nous tous les jours de notre vie mais surtout pendant cette neuvaine et obtiens-nous de Dieu les grâces et les faveurs que nous demandons par ton intercession. Amen.

Pensée du jour : L’AMOUR DE DIEU

J’aimerai Dieu seul et n’aurai pas le malheur de m’attacher aux créatures, maintenant que mon cœur perçoit ce qu’Il réserve à ceux qui l’aiment. Ce qui m’attire dans le Royaume des Cieux, c’est l’appel de notre Seigneur, l’espoir de l’aimer comme je l’ai tant désiré et la pensée que je pourrai le faire aimer par un grand nombre d’âmes qui le béniront pour toujours.

Lorsque le Christ a dit : “Donne-moi à boire”, c’est l’amour de ses pauvres créatures qu’Il désirait, Lui, le Créateur de toutes choses. Il avait soif d’amour.

Souvenez-vous que le cher Jésus est là, dans le Tabernacle, expressément pour vous, pour vous seuls. Souviens-toi qu’Il est consumé par le désir d’entrer dans ton cœur.

Le huitième jour

Chère Sainte Thérèse, comme vous, je dois mourir un jour. Je vous en supplie, obtenez de Dieu, en rappelant votre précieuse mort, que je puisse avoir une mort sainte, fortifiée par les sacrements de l’Église, entièrement résignée à la très sainte volonté de Dieu, et brûlante d’amour pour Lui. Que mes dernières paroles sur terre soient “Mon Dieu, je vous aime”.

Intercédez pour nous tous les jours de notre vie mais surtout pendant cette neuvaine et obtenez-nous de Dieu les grâces et les faveurs que nous demandons par votre intercession. Amen.

Pensée du jour : LA MORT

Il est dit dans le catéchisme que la mort n’est rien d’autre que la séparation de l’âme et du corps. Eh bien, je n’ai pas peur de cette séparation qui m’unira pour toujours au bon Dieu. Je suis heureux de mourir parce que je pourrai aider les âmes qui me sont chères, bien plus que je ne le peux ici-bas.

La vie n’est pas triste, elle est très joyeuse. Si vous dites : “Cet exil est triste”, je vous comprends. Nous avons tort de donner le nom de vie à quelque chose qui va se terminer ; c’est seulement aux choses du Ciel que nous devons appliquer ce beau nom.

Neuvième jour

Chère petite Sainte Thérèse, par l’amour et la souffrance sur la terre, tu as obtenu de Dieu la force dont tu jouis maintenant au Ciel. Depuis le début de ta vie là-bas, tu as déversé d’innombrables bénédictions sur ce pauvre monde ; tu as été l’instrument utilisé par ton divin Époux pour accomplir d’innombrables miracles. Je vous prie de vous souvenir de tous mes besoins. Que je les utilise pour aimer davantage Dieu et pour mieux suivre mon Jésus. Tu es surtout le petit missionnaire de l’amour. Fais-moi aimer davantage Jésus, et tous les autres pour Lui. De tout mon cœur, je remercie la Très Sainte Trinité pour les merveilleuses bénédictions qui ont été accordées à toi et au monde entier à travers toi.

Intercède pour nous tous les jours de notre vie mais surtout pendant cette neuvaine et obtiens-nous de Dieu les grâces et les faveurs que nous demandons par ton intercession. Amen.

Pensée du jour : LA MISSION DE LA PETITE FLEUR

Je n’ai pas l’intention de rester inactif au Ciel. Je veux travailler pour l’Église et pour les âmes. Je l’ai demandé à Dieu et je suis sûr qu’il exaucera ma demande. Je passerai mon Ciel à faire du bien sur la terre. Ce n’est pas impossible, puisque les Anges, bien que jouissant encore de la Vision béatifique, veillent sur nous. Non, je ne peux pas me reposer jusqu’à la fin du monde.

Je Vous prie, ô Jésus, de jeter Votre Divin regard sur un grand nombre de petites âmes. Je Te prie de choisir dans ce monde une légion de petites victimes, dignes de Ton Amour.

PRIÈRES FINALES

Nous volons vers ton patronage, ô sainte Mère de Dieu. Ne méprisez pas nos demandes dans nos besoins, mais délivrez-nous de tous les dangers, ô Vierge toujours glorieuse et bénie.

V. Priez pour nous, ô sainte Mère de Dieu.

R. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.

Prions.

Accordez-nous, Seigneur Dieu, que nous, Vos serviteurs, puissions nous réjouir d’une santé continuelle de l’esprit et du corps, et que, par la glorieuse intercession de la toujours Vierge Marie, nous puissions être libérés des peines présentes et jouir de la joie éternelle, par le Christ notre Seigneur. Amen.

Ô Dieu, qui avez enflammé de votre Esprit d’amour l’âme de votre servante Thérèse de l’Enfant-Jésus, faites que nous vous aimions aussi et que vous nous aimiez.

Que les âmes des fidèles défunts, par la miséricorde de Dieu, reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *