Pourquoi la première communion d’un enfant est importante

premiere communion enfant

En tant que catholiques, nous savons que la Sainte Eucharistie est la source et le sommet de notre foi : c’est le corps, le sang, l’âme et la divinité de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. Le pape François l’a appelée le “sacrement de l’amour” :

“L’Eucharistie est au cœur de l’initiation chrétienne, avec le baptême et la confirmation, et elle constitue la source de la vie même de l’Église. De ce sacrement de l’amour, en effet, découle tout authentique chemin de foi, de communion et de témoignage.”

Pour les enfants qui se préparent à recevoir leur première communion, c’est un événement important. Et pour nous tous, quel que soit le nombre de fois où nous avons reçu Notre Seigneur dans la Sainte Eucharistie, ce devrait toujours être un événement important.

Ce qui rend l’événement si spécial la première fois est la même chose qui le rend spécial à chaque fois !

premiere communion enfant

Jésus vient à nous d’une manière unique dans l’Eucharistie. Lorsqu’il vient, nous le recevons dans notre corps et notre âme. C’est très beau, personnel et intime. Nous ne devons pas le prendre pour acquis !

C’est pourquoi la première fois qu’un membre de la famille fait sa communion, c’est un événement passionnant pour toute la famille. Le garçon ou la fille qui se prépare à ce sacrement va être profondément uni à Jésus d’une manière qu’il n’a jamais connue auparavant !

C’est une occasion si sainte et si joyeuse. Nos âmes deviennent l’épouse du Christ. C’est pourquoi les filles portent des robes blanches et les garçons des costumes. Les membres de la famille sont invités. Les parents prennent des photos.  Nous célébrons. Et l’acte même de célébrer révèle notre croyance en la véritable présence de Jésus dans l’Eucharistie.

premiere communion enfant

Le Père Roger Landry du Diocèse de Fall River en Nouvelle Angleterre dit,

“…ce qui fait de la première communion un événement vraiment béni n’est pas l’adjectif mais le substantif : pas la ‘première’ mais la ‘communion’. En raison de la personne que nous recevons, la deuxième, la troisième, la suivante et la dernière Communion devraient toujours être aussi spéciales.”

Malheureusement, pour beaucoup de catholiques, la première communion est devenue un simple droit de passage. L’essence de la célébration se perd parmi les fêtes et les cadeaux. “Les fêtes et les cadeaux, c’est bien, dit un prêtre, tant que l’on ne s’éloigne pas de l’objet véritable de la célébration.”

premiere communion enfant

La première communion est, sans conteste, un moment de grande joie. Les saints du ciel, qui sont ravis d’intercéder pour nous, la célèbrent avec ta famille.

“Tu viens à moi”, dit saint Maximilien Kolbe à Jésus, parlant pour nous tous, “et tu t’unis intimement à moi sous la forme d’une nourriture. . . . Quels miracles ! Qui aurait pu l’imaginer !”

Sainte Mère Teresa a également des mots pour vous et votre famille : “Jésus s’est fait le Pain de Vie pour nous donner la vie. Nuit et jour, Il est là. Si vous voulez vraiment grandir dans l’amour, revenez à l’Eucharistie…”

Oui, la célébration de la première communion d’un enfant EST un événement important. Ne laissez personne vous dire le contraire !

Votre fils ou votre fille est-il sur le point de recevoir Jésus pour la première fois ?

Quels conseils avez-vous pour d’autres parents qui font de leur mieux pour préparer leur enfant à ce jour spécial ?

Partagez-les avec nous dans les commentaires ci-dessous ! Nous voulons avoir de vos nouvelles !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *